Tendance

Le sans gluten : un régime ou une mode qui fait recette ?

Le 18/05/2014 à 07:29:20
Vues : 5702 fois Je réagis
Le gluten se retrouve absolument partout, dans les céréales et tous leurs dérivés, et dans de nombreuses préparations

Simple effet de mode, effet placebo ou véritable alternative à une alimentation qui fait maigrir, le régime sans gluten fait recette, mais fait-il des miracles ? Éléments de réponse avec notre expert.

NOTRE EXPERT - Dr Jean-Michel Cohen, médecin nutritionniste, auteur des Nouvelles religions alimentaires (éditions Flammarion, 2014), 19,90 €.

L’alimentation sans gluten : on en parle de plus en plus sans vraiment la connaître. Et pourtant, ce nouveau type de régime alimentaire a déferlé sur la France, en provenance des États-Unis par le biais des stars, et ce, avant même que les experts scientifiques en aient déterminé ou non les bienfaits.

Régime sans gluten : avant tout pour les allergiques ou intolérants

Il faut d’abord distinguer les personnes véritablement allergiques au gluten, et celles pour qui ce régime est une promesse de vie meilleure. Les premières développent une maladie dite cœliaque. Elle ne touche que 1 % de la population ! Cette maladie auto-immune – le corps se bat contre lui-même – se déclare chez le nourrisson, puis se développe (sur plusieurs années) chez l’adulte. « Diarrhées, mauvaise absorption des nutriments vont entraîner des carences, notamment en fer », rappelle le Dr Cohen. Si les causes restent inconnues, les scientifiques expliquent néanmoins que c’est une fraction du gluten qui provoque entre autres la fabrication d’anticorps antitransglutaminases chez les personnes génétiquement prédisposées. En France, 150 000 personnes ont été diagnostiquées. « Pour autant, ceux qui refoulent le gluten de leurs placards sont-ils forcément tous atteints par cette intolérance avérée et douloureuse ? J’en doute ! », s’exclame le nutritionniste.

Quant aux personnes dites intolérantes, le diagnostic est difficile à établir, les symptômes, communs à de nombreuses autres maladies, varient d’une personne à l’autre et, faute d’études concluantes, les experts se chamaillent sur le nombre d’intolérants qui s’ignorent. Parce que si l’allergie est une manifestation immédiate, visible et extériorisée, parfois violente, l’intolérance est une réaction lente, qui se produit au-delà de deux jours et peut durer toute une vie… Or, comme le gluten se retrouve absolument partout – dans les céréales et tous leurs dérivés, et dans de nombreuses préparations (c’est un excellent liant en pâtisserie) – il n’y a qu’un pas pour raviver la paranoïa des adeptes du complot alimentaire. « Il peut s’agir d’une néophobie – une nouvelle peur – qui ne s’appuie non pas sur la nocivité d’un produit, mais sur les bienfaits de son éviction pour la santé ! » En gros, n’attendons pas de savoir si nous sommes intolérants, retirons simplement le gluten de notre alimentation ! « Il est incontestable qu’un régime sans gluten procure un bien-être digestif, admet le Dr Cohen. Quand une partie de la population se plaint de maux d’intestins disparaissant dès l’introduction d’une telle pratique, alors, pourquoi s’en priver ? Mais soyons honnête, cela ne signifie pas forcément l’intolérance au gluten, et à l’heure qu’il est, la science ne peut se prononcer définitivement sur la question ! »

Lire aussi :

Régime : attention aux compléments alimentaires

Huile de palme, sel, colorants... gare à la fraude dans notre assiette !

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image