Cocorico

PIQ : le capteur pour les sportifs qui monte

Le 21/05/2015 à 11:40:53
Vues : 2180 fois Je réagis

Créatrice d'un capteur pour activité sportive, la société PIQ vient de lever 5,5 millions de dollars grâce à l'entrée à son capital de plusieurs entreprises dont Foxconn, principal sous-traitant d'Apple. Une jolie avancée pour la start-up française qui.

Les objets connectés se développent à grande vitesse, en particulier dans le milieu du sport, où bracelets et montres nouvelle génération permettent de calculer distance parcourue, calories perdues et rythme cardiaque. Parmi les sociétés à avoir flairé la bonne affaire, on retrouve PIQ, une start-up française qui a conçu un capteur de mouvements. Un projet prometteur : elle vient d'annoncer avoir levé 5,5 millions de dollars (environ 4,9 millions d'euros) grâce à l'entrée à son capital de Swisscom Venture, de Ginko, d'Orcos mais aussi, et surtout, du taïwanais Foxconn, un important sous-traitant de composants électroniques travaillant notamment aux côté d'Apple.

PIQ : un capteur qui s'adapte à différents sports

Filiale de l'entreprise suisse Octonion, PIQ se démarque de la concurrence car son dispositif est plus précis. Il permet, par exemple, de distinguer un rugbyman d'un golfeur, d'un tennisman ou d'un escrimeur. Fin et léger (5 mm d'épaisseur, 9 grammes), il peut ainsi être installé sur une épaulette du premier afin de calculer les impacts reçus ou au club du deuxième pour mesurer la force de frappe. Le but de l'appareil est d'encourager les sportifs en soulignant leurs meilleures performances au cours de leur entraînement.

PIQ : lancement dès cet été

Cédric Mangaud, cofondateur et directeur général de PIQ, souhaite développer son capteur à échelle internationale en s'associant avec des entreprises spécialisées dans le sport qui pourront le proposer à la vente .

« Les fonds récoltés vont nous permettre de commercialiser nos produits en partenariat avec trois marques de sport internationales respectivement cet été, à l'automne et à l'hiver 2015 », a-t-il indiqué à l'AFP. Des accessoires qui devraient être disponibles à terme en Europe, aux États-Unis et au Japon. Au total, le fabricant envisage de couvrir vingt-quatre disciplines.

Lire aussi :

Le drone : la nouvelle caméra sportive ?

Up Move : après le bracelet connecté, le capteur d'activité

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image